30 universitaires et une conviction : l'importance d'un débat ouvert et accessible

Quels investissements pour quelle croissance ?

couv Actes 2014 bon« La croissance est-elle désirable ? Doit-elle être l’objectif des gouvernements ? Certains auteurs font valoir que d’autres indicateurs de développement doivent également être pris en compte, en particulier la qualité de l’environnement, le taux d’emploi et la distribution des richesses. D’autres considèrent qu’une croissance qui détériore l’environnement et détruit des emplois, créée des inégalités et nuit au « bonheur ». D’autres enfin soutiennent qu’il y a une corrélation nette entre croissance du PIB par tête et perception du bien-être. Dès lors comment réconcilier croissance et bien-être ? Faut-il privilégier l’offre ou la demande comme levier essentiel ? Dans un contexte d’endettement, la doxa keynésienne qui préconise la relance par la demande est-elle adaptée ? Si la mondialisation fait de l’innovation le principal moteur de la croissance, faut-il privilégier l’offre et pour autant négliger la demande ? Dans le cadre d’une croissance par l’offre, quelles réformes structurelles faut-il concevoir pour dynamiser le marché des biens et celui du travail ? Comment réconcilier croissance, mobilité sociale et environnement ? »

Avec les contributions de :

  • Philippe Aghion : « Quelques bonnes questions sur les stratégies de croissance »
  • Suzanne Berger : « L’exemple américain »
  • Louis Gallois : « Comment restaurer la croissance potentielle de la France« 
  • Masahiro Kawai : « Public Investment and Industrial Policy: Asian Perspectives »
  • Sergueï Guriev : « Textbook Lessons from Russian History »
  • Eric Labaye : « Permettre le retour d’une croissance soutenue en France »
  • Gérard Mestrallet : « L’avenir complexe de l’énergie »
  • Georges Plassat : « Il faut réviser nos bases »
  • Philippe Lefébure :  modérateur

Accéder à l’intégralité de la session en pdf

 

 

 

Les Thématiques