30 universitaires et une conviction : l'importance d'un débat ouvert et accessible

Un monde de ressources rares

couv_un monde de ressources raresCo-écrit par Erik Orsenna et le Cercle des économistes – sortie le 9 mars 2007

  • Jamais la productivité agricole n’a été aussi forte, et jamais les famines n’ont été aussi fréquentes.
  • Jamais la terre n’a porté autant de diplômés, et jamais l’analphabétisme n’a autant progressé.
  • Jamais nous n’avons été aussi riches, et jamais il n’y a eu autant de pauvres.

Ce qui est le moins rare aujourd’hui, ce sont les raretés. Le Cercle des économistes et Erik Orsenna en ont dressé l’inventaire, cherché les raisons et, au terme de plusieurs mois de travaux, proposent quelques principes pour échapper à cette malédiction : l’urgence dans l’action, l’innovation dans les choix, la préférence pour le développement durable et la réorganisation de la gouvernance mondiale des ressources.

Dans la suite et l’esprit de l’ouvrage d’Erik Orsenna Voyages au pays du coton, ce livre décortique les enjeux d’une stratégie efficace pour lutter contre la rareté.

Erik Orsenna – Le Cercle des économistes
ISBN : 978-2-262-02659-2
13,80 € Prix France TTC

Introduction

L’année 2006 est à marquer d’une pierre blanche. Pour la quatrième année consécutive, la croissance mondiale est nettement au-delà de ce que fut son évolution naturelle du demi-siècle. Entre 4 et 5%, sans discontinuer, et ce n’est pas fini, car rien ne permet aujourd’hui d’imaginer que cette période exceptionnelle va s’interrompre. L’existence d’un condominium économique sino-américain est tellement bénéfique pour les deux parties que rien ne le remettra en cause dans les toutes prochaines années.

Et de plus c’est favorable pour le reste du monde. Mais, comme toujours en économie, l’évolution positive créée ses propres ruptures à venir et ses difficultés immédiates. Le monde aujourd’hui n’est que déséquilibres potentiels, tensions insupportables pour des marchés désormais globalisés, polarisation sans équivalent des richesses, bouleversements dans les modes de vie, de productions et de consommations qui frappent uniformément faibles et forts.

Or 2006 fut pour nous aussi un moment particulier. Nous considérions depuis longtemps que l’on ne pouvait traiter l’évolution de la demande de biens et services à l’échelle mondiale comme la simple application d’une théorie économique walraso-pareitienne, mais bien au contraire qu’il fallait remettre de la réalité, de la confrontation entre pays, de l’espoir d’un monde meilleur et de la désespérance des exclus. C’est ainsi qu’il y eut l’essai sur le coton, c’est ainsi que le prix du Brent explosa, c’est ainsi que nous décidâmes de consacrer la 6e édition de nos Rencontres économiques d’Aix en Provence à la rareté. Par ce choix, nous ne faisions que revenir à l’essence même du métier d’économiste : trouver dans la rareté la source des prix, mais également de la croissance, quand on veut la surmonter ; or rien n’est plus imprévisible que cette rareté qui existe partout, dans l’agriculture, dans l’eau, dans les qualifications, dans l’énergie, et que l’on ne pourra gérer qu’à l’échelle mondiale.

Car derrière cette période d’opulence se cache, si l’on n’y prend garde, l’impossibilité de nourrir, de soigner, d’éduquer toutes et tous. Ce livre est issu d’un très long cheminement intellectuel que nous avons mené ensemble Erik Orsenna et les trente membres du Cercle. Il analyse les tensions actuelles et pose les bases d’une politique mondiale. En réalité, il s’agit d’un manifeste.

 

Les Thématiques