Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

À quoi servent les économistes ?

couv 2013essai1La question est légitime, dans un contexte ou bon nombre d’économistes – mais pas tous – ont « raté » la crise financière. Myopie face à des fonctionnements de marché jugés stabilisants, lorsqu’ils se sont révélés ex post de formidables amplificateurs et canaux de transmission, difficulté à penser l’interaction entre le financier et l’économie réelle, proximité parfois trop grande avec les institutions financières, voire les États.
Plutôt que de revisiter les échecs passés fût-ce dans une perspective de « psychothérapie collective », l’objectif de cette session est de débattre de manière plus prospective : comment les économistes peuventils être utiles ? Que devons-nous chercher à mieux comprendre ? Les économistes sont-ils des chercheurs, des conseillers, des experts ? Quelles sont leurs responsabilités dans chacune de ces postures ? Quelles sont les interactions nécessaires des économistes entre eux, et avec les autres ? Quel rôle pour les institutions multilatérales en charge de la surveillance de l’économie mondiale ?

Avec les contributions de :

  • Claire Waysand « À quoi servent les économistes ? »
  • Michel Aglietta « Les économistes, l’éthique et la justice sociale »
  • José Cordoba « Impasse, pair et manque ? »
  • Lars Heikenstein « The Time when Economists Should Have Spoken Louder »
  • Maxime Jadot « What are economists good for? »
  • Christopher Potts « L’illusion de la maîtrise »
  • Tomáš Sedlácek « Economists as Priests? »
  • Nassim Nicholas Taleb « Petit monde et grand monde »
  • Rintaro Tamaki « Japanese Economists and Deflation
  • Philippe Escande Modérateur

Accéder à l’intégralité de la session en pdf

Les Thématiques