30 universitaires et une conviction : l'importance d'un débat ouvert et accessible

Cultures et rapport au temps

couv 2013essai1Le mal, écrivait Henri Michaux, « c’est le rythme des autres ». Chaque culture a un rapport propre au temps. Faut-il considérer que la coordination, dont l’économie est la science, requiert aujourd’hui une harmonisation des rythmes et du rapport que les agents économiques entretiennent avec le temps ? Qu’il s’agisse du monde de l’industrie ou de celui de la finance, les mentalités et les langages, dans leur rapport très variable aux temps longs comme aux temps de plus en plus courts de la décision, doivent nécessairement s’ajuster. On pourra opposer aux temps longs de la nature l’accélération toujours plus forte caractéristique de nos temps modernes. Cette session s’interrogera notamment sur les caractéristiques des évolutions culturelles du capitalisme dans ses différentes phases et des mentalités qui lui sont les plus propices ou qui en modifient les contours.

 

Avec les contributions de :

  • Françoise Benhamou « Temps et cultures »
  • Hubert Bazin « Le temps chinois »
  • Jean-Louis Beffa « Systèmes de valeurs : la différence chinoise »
  • Gilles Finchelstein « Temps rapide et temps lent dans le monde moderne »
  • Renato Flores « The Flaws of Uniform Rethoric »
  • Achille Mbembé « Produire de la durée dans le temps accéléré du capitalisme »
  • Jean-Christophe Iseux von Pfetten « Monochronic vs Polychronic Cultures »
  • Vincent Lemerre Modérateur

Accéder à l’intégralité de la session en pdf

Les Thématiques