fbpx

Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Faire redémarrer le moteur franco-allemand

france allemagneVieux couple. Il y a bien longtemps que l’on semblait ne plus en parler et voici l’idée relancée par Paris et Berlin. Comment redynamiser le couple franco-allemand, poids lourd économique de l’Europe ? En confiant à deux économistes, un français et un allemand, la lourde tâche de défricher les champs du possible. Le moment est opportun : la France est dans le collimateur de ses alliés européens pour le dérapage de ses comptes publics ; l’Allemagne est montrée du doigt pour ne pas en faire assez en faveur de la croissance. Mandatés par les gouvernements de part et d’autre du Rhin, Jean PISANI-FERRY et Henrik ENDERLEIN devront rendre leurs travaux à la mi-novembre.

Main dans la main. Il est important de souligner le caractère commun de l’initiative car il montre que le travail de fond continue. « Travailler sur les différents chantiers et voir comment les deux pays peuvent contribuer à améliorer la situation, sans prescriptions pré existantes », souligne Jean PISANI-FERRY pour définir les contours du travail qui l’attend. Et l’économiste de préciser : « La France et l’Allemagne sont les deux poids lourds de l’Europe. Les deux économies sont étroitement liées mais restent différentes sur bien des points comme les finances publiques, l’emploi, les exportations  ». Rendre les premières conclusions en novembre va dicter le rythme des investigations. Les délais sont courts mais il faut accélérer la cadence alors que la reprise en Europe est en retard sur les autres économies avancées.

Pistes sélectives. Sans chercher la symétrie parfaite entre les deux pays, il s’agit de recenser les chantiers et voir comment les deux capitales peuvent contribuer, notamment en matière de réformes structurelles d’ici 2017. « L’objectif n’est pas de définir ce que doit faire la France pour se rehausser au niveau de l’Allemagne, mais ce que doivent faire les deux pays  », insiste Jean PISANI-FERRY. Avec son alter-ego allemand, le Directeur de France Stratégie va s’efforcer de préparer le terrain à une initiative européenne. Réflexion partagée, croissance assurée. Du moins est-ce l’ambition.

Les Thématiques