Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

France et reprise économique, le désamour

Reprise absente, et pour cause. Les derniers chiffres du chômage communiqués pour le mois d’avril le prouvent : avec plus de 5 millions de demandeurs d’emplois – incluant ceux qui ont un petit boulot –, la France n’a pas encore pris le train de la reprise qui pointe le bout du nez ailleurs en Europe et au-delà. Problèmes structurels encore et toujours invoque Christian SAINT-ETIENNE. Nous sommes loin des 3% de croissance nécessaires pour relancer réellement la machine. Or, «  les finances publiques continuent d’exploser, le président et le gouvernement multiplient les annonces de subventions et de nouvelles allocations dans une politique effrénée d’achat de clientèle  », dénonce l’économiste.

Changer de politique. Retrouver le chemin de la reprise impose de considérer plusieurs points selon Christian SAINT-ETIENNE. « Notre pays souffre encore de la très forte désindustrialisation subie depuis 1999, dernier point haut de notre économie en termes de vivacité et de parts de marché à l’exportation », insiste le Professeur au CNAM, qui fustige les « ravages » faits par les 35 heures. En cause également, « l’écrasement fiscal de tout ce qui bouge en France et notamment la fausse bonne idée d’aligner la fiscalité du capital qui est un stock, sur celle du travail qui est un flux. Cela a cassé le développement de la troisième révolution industrielle sur notre sol », précisait récemment Christian SAINT-ETIENNE dans une tribune publiée dans le Figaro.

Solutions. Sorti du constat sévère et sans appel, que propose Christian SAINT-ETIENNE ? La stabilité avant tout. « Il faut arrêter de changer constamment la donne sociale. Il est impératif de passer à un régime fixant les grands principes par la loi et laissant les entreprises régler les détails avec les partenaires sociaux sur le terrain  ». L’économiste attache aussi beaucoup d’importance aux solutions territoriales, appelant ainsi à « massivement simplifier notre structure institutionnelle et redonner un rôle fort à un Etat stratège, léger mais visionnaire  ». Un Etat qui aide les métropoles et l’ensemble des territoires à redonner au pays la croissance tant attendue. A bon entendeur salut.

Les Thématiques