Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

L’autre relance

Jeudi, le gouvernement a -enfin !- présenté son plan de relance . Pas de grande surprise : plusieurs composantes de ce plan ont été égrenées au cœur de l’été.

Ce plan de 100 milliards d’euros, s’ajoutant aux centaines de milliards déjà déversées par la BCE, l’Etat et l’Europe, est bon à prendre. Il combine économie et écologie, des incitations à l’innovation et à des relocalisations, et des soutiens pour l’emploi des jeunes.

Le gouvernement souligne que cette relance privilégie l’offre, à savoir des mesures en faveur des entreprises, dont la réduction, à mon avis insuffisante, des impôts de production.

En pratique, il faut marcher sur les deux jambes. Parce que nous traversons depuis des mois une crise de l’offre (arrêt de certaines chaînes de production, secteurs sinistrés comme l’aérien, le tourisme, la culture, les hôtels-restaurants…) et une crise de la demande, la relance doit porter sur les deux aspects.

Depuis mars, l’épargne des Français a crû d’environ 100 milliards, l’équivalent donc du plan de relance. Cette « épargne Covid » combine de l’épargne forcée-le confinement a réduit la consommation- et des épargnes de précaution nourries par la montée des risques. Dégonfler l’épargne accumulée et favoriser son retour vers la consommation : telle est l’autre relance indispensable.

Le défi est de taille. Car la montée inéluctable du chômage va alimenter l’épargne de précaution. Il est urgent de faire l’inventaire des voies et moyens pour activer une part conséquente de cette épargne. La sauvegarde des revenus par le chômage partiel, la rénovation thermique des logements, les achats de véhicules propres… Tout cela est bienvenu, mais ne dope pas assez la demande. La réduction de la TVA aurait plus d’inconvénients que d’avantages. Il faut plutôt réfléchir à de nouveaux instruments financiers et à des carottes fiscales poussant les épargnants vers le financement de l’investissement productif et, pourquoi pas,lancer un grand emprunt public.

Ces différents thèmes seront abordés lors des Rencontres Économiques organisées par le Cercle des économistes, les 12-13 septembre à Aix-en-Provence.

Les Thématiques