fbpx

Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Le renminbi, un atout pour la paix monétaire

imagesLe renminbi intégrera en 2016 le panier de monnaies composant le DTS, a-t-on appris fin novembre. La nouvelle n’a pas de quoi faire les gros titres. Cette décision du Conseil du FMI est pourtant hautement politique : c’est un pas en avant vers la création de la monnaie internationale du futur et ce qui est en jeu, c’est tout simplement la paix monétaire au XXIe siècle.

L’expression peut surprendre car nous vivons dans un monde de violence : les risques terroristes, géopolitiques ou climatiques sont énormes. Il y a heureusement une tache de lumière dans ce paysage plutôt sombre : malgré les crises financières et l’instabilité récurrente qui en découle depuis 2008, les relations entre les principales monnaies, le dollar, l’euro, le renminbi, sont restées assez stables. La période actuelle n’a, de ce point de vue, rien à voir avec la grande crise des années trente où la montée du protectionnisme et les dévaluations compétitives ont eu les conséquences tragiques que l’on sait.

Nous vivons donc encore en régime de paix monétaire mais cette situation est, on le sent bien, fragile, et s’il est trop tôt pour parler de « guerre des monnaies », comme le proclament certains titres racoleurs, on ne peut en écarter le risque. Pourquoi ? Parce que les rivalités latentes sont vives et que nous ne disposons pas des instruments nécessaires pour y faire face, nous vivons dans un non-système monétaire international. Un bref retour en arrière s’impose ici.

Pendant toute la seconde moitié du XXe siècle, le développement de l’économie mondiale a été marqué par la suprématie américaine et le règne du dollar. Ce qui a changé au tournant du XXIe siècle, c’est l’apparition de la Chine comme puissance économique de premier plan, aujourd’hui comparable aux Etats-Unis et demain sa possible rivale, et la naissance de l’euro devenu, malgré les soubresauts de la crise de la dette, une monnaie internationale alternative au dollar, un recours dans l’hypothèse où renaîtrait une suspicion à l’égard du dollar comparable à celle qui l’avait emporté en 1971.

L’économie mondiale se trouve ainsi face à un défi sans précédent : il n’y a pas de pays et de monnaie nationale prêts à prendre la succession de la Grande-Bretagne et de la livre au XIXe siècle, puis de l’Amérique et du dollar au XXe comme pivots du système monétaire international. L’absence de pouvoir hégémonique condamne les nations à s’entendre au XXIe siècle. Sur le plan monétaire, la seule solution consiste à créer une référence commune qui assure la sécurité de tous et encadre en particulier la relation entre débiteurs et créditeurs : mal gérée, on a vu les ravages qui en ont découlé au sein de la zone euro, ce serait évidemment bien pire à l’échelle mondiale.

Keynes, dès la conférence de Bretton Woods en 1944, proposa la création d’une monnaie internationale artificielle, le « bancor », pour se substituer à la livre. Mais cette idée était à l’époque incompatible avec la prééminence absolue de l’Amérique et du dollar. Pourtant, une monnaie synthétique a, dans les années soixante, bien vu le jour avec la création des « droits de tirage spéciaux » émis et gérés par le FMI et qui représentent un panier des principales monnaies ; depuis, l’usage des DTS est resté limité, parce que son heure n’était pas encore venue.

Mais le monde étant devenu multipolaire, l’économie mondiale a désormais besoin des DTS qui peuvent être le pivot du système monétaire international de demain et constituer le fondement de la paix monétaire au XXIe siècle. C’est pourquoi la décision prise fin novembre à Washington, après des années de négociation, est porteuse d’espoir : elle intègre la Chine au grand jeu monétaire international et elle manifeste l’accord des Etats-Unis pour associer la Chine, malgré l’absence de libre convertibilité du renminbi, à un scénario coopératif.

Ce que montre la récente décision du FMI, c’est donc qu’une meilleure coopération monétaire internationale est possible, et ce pourrait être notre seule garantie contre le retour de périodes d’instabilité et de rivalités monétaires qui ont causé tant de dégâts dans l’histoire. Bienvenue au renminbi dans le DTS !

 

Les Thématiques