Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Les débats de l’éco 2019-2020

Depuis 3 ans, le Cercle des économistes est en direct sur Franceinfo tous les dimanches pour un débat sur l’actualité économique de la semaine passée et à venir.  Nouveau nom Les débats de l’éco remplace le débrief éco et nouvel horaire: pour cette rentrée de septembre 2019, l’horaire est maintenant 17h40 à 18h00 en direct sur radiofrance et retransmission télévisé sur le Canal 27 le soir même à 22h15.

Y participent,  un membre du Cercle des économistes et un représentant de think tank, institut de réflexion, organisation citoyenne, faisant parti de notre dispositif, les « Voix de l’Economie ».

Emmanuel Cugny, éditorialiste à franceinfo,  anime cette émission également en live sur le site internet franceinfo.fr

L’émission est découpée en 2 parties : 8 minutes qui permettront de revenir sur un événement économique marquant de la semaine et environ 10 minutes sur un sujet de prospective.

[Retrouvez les émissions de 2019 ici et de 2018 ici ]

BCE & EDF
15/09/2019

Christian de Boissieu,  vice-président du Cercle des économistes, Professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Aurélie Trouvé, porte-parole du mouvement ATTAC, enseignante en économie

BCE : le cadeau d’adieu de Mario Draghi aux marchés financiers ?    

Placée sous forte pression face à une économie de la zone euro en plein ralentissement, la Banque centrale européenne a adopté, jeudi 12 septembre, un ensemble de mesures destinées à accroître son soutien déjà important à l’économie de l’Eurogroupe. Baisse de taux, prêts géants pour alléger le fardeau des banques, nouveaux rachats de dettes publiques et privées pour 20 milliards d’euros par mois… l’institut francfortois vient de dégainer, en une seule fois, l’arsenal anti-crise tant attendu par les marchés financiers. Pour les opérateurs, c’est l’occasion de faire reposer sur les banques centrales leurs espoirs de relance ; pour le président de la BCE, Mario Draghi, c’est une manière d’évacuer les grandes décisions attendues avant de passer la main, le 1er novembre, à la Française Christine Lagarde, transfuge du Fonds monétaire international.

Faut-il y voir le testament de « Super Mario » sous forme de cadeau aux marchés financiers ? Mario Draghi a-t-il pris les bonnes décisions et fait les bons choix pour redresser l’économie de la zone euro ? Si oui, pourquoi est-il de plus en plus décrié ? Quelles conséquences sur le quotidien des Français (épargnants, retraités…) ? Christine Lagarde suivra-t-elle ses pas ou, au contraire, va-t-elle amplifier le mouvement ?

 

Faut-il démanteler EDF ?

Jeudi 19 septembre, les salariés d’EDF sont appelés à une journée de grève unitaire contre le projet de réorganisation de l’entreprise. Baptisé « Hercule », ce projet présenté dans ses grandes lignes le 20 juin aux syndicats, créerait d’un côté un « EDF bleu » comprenant le nucléaire, les barrages hydroélectriques et le transport de l’électricité ; et de l’autre un « EDF vert » avec Enedis, EDF Renouvelables, Dalkia, la direction du commerce, les activités d’outre-mer et de la Corse d’EDF. En échange de la scission production / commercialisation et de l’ouverture au marché de cette dernière, l’Etat demanderait à la Commission européenne un relèvement du prix des tarifs.

Pourquoi ce projet de réorganisation ? Pourquoi l’intégration de tous les métiers en une seule entité EDF ne serait plus viable ? Privatisation larvée ? Est-ce la fin d’EDF et le début d’une forte hausse des prix ? Quelles conséquences pour les foyers français ?

https://www.dailymotion.com/video/x7l6a6x
Réforme des retraites & Taux d'intérêt
08/09/2019

Jean-Hervé Lorenzi,  président du Cercle des économistes, professeur à l’Université Paris-Dauphine et Jean-Marc Daniel, directeur de Sociétal, professeur à l’ESCP Europe.

Réforme des retraites : Macron est-il sur la bonne voie ?

La concertation sur la réforme des retraites a marqué la fin de semaine à Matignon. Le Premier ministre, Edouard Philippe, la ministre des Solidarités Agnès Buzyn et le Haut-commissaire Jean-Paul Delevoye, ont mené de nouveaux entretiens avec les partenaires sociaux. Le secrétaire général de FO, Yves Veyrier, fera « tout pour empêcher » l’exécutif de mettre en place un « régime unique par points« . Favorable au principe de cette réforme, son homologue de la CFDT, Laurent Berger, a dit s’attendre à une discussion « longue » et « compliquée« .

Taux d’intérêt négatifs : attention danger ?

La France a levé un record de dix milliards d’euros à long terme sur les marchés jeudi, à des taux d’emprunt qui ont atteint un nouveau plus bas. La charge de la dette de l’Etat français devrait être allégée de deux milliards d’euros cette année par rapport aux prévisions de la loi de finances, du fait de la faiblesse des taux d’intérêt. Les entreprises empruntent à bon compte, les Etats dépensent, les particuliers empruntent… les taux d’intérêts négatifs n’ont-ils que des avantages ? Non, loin s’en faut.

Taux d’intérêt négatifs : attention danger ?

La France a levé un record de dix milliards d’euros à long terme sur les marchés jeudi, à des taux d’emprunt qui ont atteint un nouveau plus bas. La charge de la dette de l’Etat français devrait être allégée de deux milliards d’euros cette année par rapport aux prévisions de la loi de finances, du fait de la faiblesse des taux d’intérêt. Les entreprises empruntent à bon compte, les Etats dépensent, les particuliers empruntent… les taux d’intérêts négatifs n’ont-ils que des avantages ? Non, loin s’en faut.

 

https://www.dailymotion.com/video/x7klbs8

réformes des retraites, les débats de l'éco, retraite, économie, consommation

Economie française & Europe
01/09/2019

Agnès Bénassy-Quéré,  membre du Cercle des économistes, Professeur à l’Ecole d’Economie de Paris

Olivier Babeau, président-fondateur de l’Institut Sapiens, Professeur à l’Université de Bordeaux

Pourquoi l’économie française fait de la résistance ?    

L’Insee a publié cette semaine plusieurs indicateurs positifs. Une croissance plus forte que prévu au deuxième trimestre et une consommation qui accélère enfin en juillet : face au ralentissement de l’activité au sein de la zone euro, l’économie française fait de la résistance, portée par une demande intérieure supérieure à celle de ses voisins. Signe d’un possible changement de tendance: les dépenses des ménages en biens ont rebondi de 0,4% en juillet, après avoir baissé de 0,2% en juin.

Cette bonne forme est-elle étonnante ? L’économie française est-elle réellement dynamique ? Fait-elle réellement mieux que ses voisins européens ? Si oui, comment l’expliquer ? Quel impact attendu sur l’emploi ? Quid de l’investissement des entreprises ? Quels éléments pourraient compromettre cet élan ? Les Français peuvent-ils reprendre confiance ?

 

Entre Brexit et crise politique italienne : rentrée à haut risque pour la zone euro ?

Brexit : l’incertitude reste très élevée après que le Premier ministre Boris Johnson a annoncé la suspension du Parlement plusieurs semaines avant la date fatidique du 31 octobre. De leur côté, les membres de l’Union européenne sont prêts à discuter avec Londres pour éviter un divorce sans accord le 31 octobre et attendent des propositions.

Italie : le Premier ministre sortant Giuseppe Conte a accepté de former un gouvernement basé sur une majorité inédite entre les sociaux-démocrates et les inclassables Cinq Etoiles, promettant d’œuvrer pour une Italie « plus juste » et de « retour au premier plan en Europe ».

L’Europe fait une rentrée sur les chapeaux de roue… où va-t-elle ? Faut-il s’en inquiéter ? La situation économique et politique italienne est-elle plus préoccupante que celle du Royaume-Uni ? Un danger imminent ou des raisons d’espérer ? Quelles conséquences pour la zone euro ? Quelles conséquences pour les pays voisins de l’Italie et du RU ? La prochaine arrivée de Christine Lagarde à la présidence de la Banque centrale européenne peut-elle influencer la situation ?

Les Thématiques