fbpx

Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Les débats de l’éco 2020-2021

Depuis 4 ans, le Cercle des économistes est en direct sur Franceinfo tous les dimanches pour un débat sur l’actualité économique de la semaine passée et à venir.  Précedemment le débrief éco, Les débats de l’éco reviennent pour cette nouvelle saison avec les mêmes horaires : 17h40 à 18h00 en direct sur radiofrance et franceinfo Tv sur le Canal 27.

Y participent,  un membre du Cercle des économistes et un représentant de think tank, institut de réflexion, organisation citoyenne, faisant partie de notre dispositif, les « Voix de l’Economie ».

Emmanuel Cugny, éditorialiste à franceinfo,  anime cette émission également en live sur le site internet franceinfo.fr

L’émission est découpée en 2 parties : 8 minutes qui permettront de revenir sur un événement économique marquant de la semaine et environ 10 minutes sur un sujet de prospective.

[ Retrouvez les émissions de 2020 ici 2019 ici et de 2018 ici ]

Taxation de l'épargne Covid & Réforme de l'assurance chômage
28/02/2021

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, Porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1 : Va-t-on vers une taxation de l’abondante épargne Covid ?

Comment faire en sorte que les Français utilisent leur épargne de manière différente, utile à l’économie productive ? La question est clairement posée alors que depuis le début de la pandémie et le premier confinement il y a un an, les Français ont épargné pratiquement autant que l’Etat a dépensé pour soutenir l’économie, soit quelque 200 milliards d’euros. Le gouvernement réfléchit à tous les moyens de flécher l’épargne vers d’autres produits, la consommation ou l’investissement dans les entreprises.

– Va-t-on vers une taxation de l’épargne des plus aisés ?

– Risque de casser la confiance ?

– Comment le gouvernement peut convaincre les français d’utiliser différemment leur épargne ?

– Consommation ? Investissement dans les entreprises ?

– Les banques commerciales doivent-elles intervenir dans ce débat en proposant de nouvelles offres ?

– La BCE a-t-elle un rôle à jouer  à travers sa politique monétaire pour inciter les ménages à épargner « autrement » ?

 

Sujet 2 : Comment réformer l’assurance chômage ?

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, réunira mardi 2 mars les partenaires sociaux sur la réforme controversée de l’assurance chômage. Il s’agit d’échanger sur les points de sortie de la concertation engagée à l’automne, et ce alors que l’Unedic annonce une dette jamais vue de 70 milliards d’euros pour le régime en 2022. Décidée en juillet 2019 par le gouvernement d’Edouard Philippe, la réforme visait alors à réaliser de 1 à 1,3 milliard d’économies par an, notamment en durcissant les règles d’indemnisation et en taxant le recours abusif aux contrats courts.

– Faut-il poursuivre la réforme de l’assurance-chômage dans le contexte actuel ou attendre les jours meilleurs ?

– En quoi la crise a changé la donne ?

– Sur quels leviers agir ? / Lesquels abandonner ?

– Faut-il des mesures spécifiques pour lutter contre le chômage des jeunes ?

– L’Unédic vient d’annoncer une dette de 70  milliards d’euros du régime en 2022 (un plus haut jamais atteint). Comment régler l’équation financière ?

 

https://www.dailymotion.com/video/x7zmaj7

#Epargne #PIB #France #Assurancechômage

Air France en zone de turbulences & le bitcoin en hausse continue
21/02/2021

Catherine Lubochinsky, Membre du Cercle des économistes

Emmanuel Jessua, Directeur des études de l’institut de conjoncture Rexecode

Sujet 1 : Crise de l’aérien : peut-on encore sauver Air France ?

7 milliards d’euros de pertes, un choc “sans précédent”… Air France-KLM paie le prix fort de la crise du Covid. Comme ses grandes concurrentes, la compagnies aérienne a perdu l’essentiel de ses clients avec la pandémie, et ne voit toujours pas le bout du tunnel.

– Air France ressortira-t-elle indemne de cette crise?

– Les aides jusqu’ici consenties par l’État seront-elles suffisantes?

– Faudra-t-il en passer par une nationalisation de la compagnie?

 

Sujet 2: Cryptomonnaies : le bitcoin dans la cour des grands ?

Plus de 50.000 dollars! Depuis quelques jours, le Bitcoin ne cesse de flamber. Encore considéré comme marginal et réservé au darknet il y a peu, la monnaie numérique commence à être adoptée par de grandes entreprises, comme l’américain Tesla, qui en a récemment acheté pour 1,5 milliards de dollars.

– Est-ce le signe d’une démocratisation du Bitcoin?

– Est-il une menace pour le dollar ou l’euro?

– Les crypto-monnaies feront-elles un jour partie de notre quotidien?


 

 

https://www.dailymotion.com/video/x7zga2m

#AirFrance #IATA #Restructuration #Bitcoin #Marchés #Cryptomonnaies

Réduction des inégalités en France & Mario Draghi à la tête de l'Italie
14/02/2021

Christian de Boissieu, Vice-président du Cercle des économistes

Nathalie Chusseau, Chercheuse à la chaire Transitions démographiques, Transitions économiques de l’Institut Louis Bachelier

Sujet 1 : Réduction des inégalités, quelles mesures efficaces ?

Après l’ouverture de l’accès à de prestigieuses écoles de l’administration aux jeunes d’origine modeste, le gouvernement a lancé vendredi une plateforme contre les discriminations. Dans les deux cas, il s’agit de relancer l’ascenseur social en panne en France. On ne peut pas parler d’égalité des chances si on ne lutte pas contre les discriminations. Mais quelles actions concrètes derrière les mots ?

– Egalité des chances : de quoi parle-t-on concrètement ?

– Le PR ne veut-il pas simplement muscler sa jambe gauche à la veille de l’élection présidentielle ?

– L’Etat est-il réellement au rendez-vous ?

– Plus loin que les mots : quelles mesures concrètes et rapides ? (logement, mobilité, solidarité intergénérationnelle…)

– Le rôle des entreprises ?

– Problème à régler au niveau européen ?

 

Sujet 2 : Mario Draghi à la tête de l’Italie : quel message pour l’Europe ?

L’ancien président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, s’apprête à prendre la tête du gouvernement italien. Appelé par le président de la République pour prendre les rênes d’une péninsule frappée par la pandémie et confrontée à une profonde récession, celui que l’on avait surnommé « Super Mario » pour son rôle dans la crise de la dette de la zone euro en 2012, a obtenu le soutien du mouvement antisystème 5 Etoiles.

– Dans quel état Draghi trouve-t-il l’Italie ?

– Une notoriété suffit-elle pour redresser le pays qui a enregistré en 2020 l’une des pires chutes de PIB de la zone euro ?

– Quel signal est envoyé à l’Europe ?

– Draghi peut-il devenir le vrai pilote de l’Europe depuis Rome pour pallier la fébrilité de la présidence d’Ursula von der Leyen ?

– Les cartes du jeu européen sont-elles en train d’être rebattues ?

https://dai.ly/x7zb65e

#Inégalités #ENA #Formation #France #Italie #Dette #Draghi

Avenir pour la recherche française & Réindustrialisation de la France
07/02/2021

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, Porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1 : Covid : quel avenir pour la recherche française ?

Recherche française, qu’as-tu fait de tes atouts ? Retard dans la livraisons des vaccins ; division par deux des médicaments produits dans l’hexagone en dix ans selon la ministre Agnès Panier-Runacher ; distribution de dividendes aux actionnaires de Sanofi qui licencie près de 400 personnes dans sa division recherche et développement. Que se passe-t-il au pays de Pasteur ?

– Le PR avait fait de la promotion de la filière santé une priorité du quinquennat. Objectif visiblement manqué. Pourquoi ?

– La France a-t-elle perdu le pari de l’innovation ? 

– Quelles solutions de rattrapage ? 

– A quel prix et quels coûts ? Publics ou privés ?

 

Sujet 2 :  Santé, technologies, relations sociales : comment réindustrialiser la France ?

La France n’est plus un pays de culture industrielle, et cela lui coûte cher ! Le déclin n’est pas récent, il remonte aux années 60 avec une accélération au milieu des années 90. Mais la France dispose de nombreux atouts. Encore faut-il savoir les réveiller. Comment stopper le déclassement de l’hexagone sur la scène internationale ?

– Constat factuel ?

– Pourtant : la France regorge de pépites (cf. Palmarès des 500 Champions de la croissance – Les Echos WE / franceinfo).

– Quelles solutions ? 

– Quel rôle pour les territoires ? 

– Quelles formations (plus de parité, plus de sciences, plus de maths…).

 

https://www.dailymotion.com/video/x7z6cc0

#Santé #Sanofi #Innovation #Industrie #France

Tour de vis sanitaire & Industrie européenne du vaccin
31/01/2021

Christian Saint-Etienne, Membre du Cercle des économistes

Natacha Valla, Doyenne de l’Ecole du management et de l’innovation de Sciences Po

Sujet 1 : Tour de vis sanitaire, comment retrouver la croissance perdue ?

A la surprise générale, vendredi le PM Jean Castex n’a pas annoncé de troisième confinement. Décision prise alors que les dernières prévisions de l’Insee publiées vendredi 29 janvier le confirment : la pandémie de Covid-19 a sérieusement entamé l’économie française l’année dernière. La France a connu une récession historique, mise à terre par l’arrêt forcé de nombreuses activités.

– Le gouvernement a-t-il pris la mesure de l’impact économique d’un confinement ?

– Quelles seraient les conséquences économiques d’un troisième confinement s’il advenait?

– Comment limiter la casse ? (revoir le « quoi qu’il en coûte » : meilleure répartition des aides vers des secteurs en réelle difficulté plutôt qu’un saupoudrage général comme aujourd’hui ?).

– Faut-il effacer les PGE ? Transformer en fonds propres ? Possible ?…

 

Sujet 2 : Covid : l’industrie européenne du vaccin est-elle à jour ?

L’Europe manque de vaccins. Lundi, la chancelière Angela Merkel convoque une réunion nationale avec les autorités allemandes et des laboratoires… de son côté, le président du Conseil européen Charles Michel veut que l’Union explore les moyens juridiques pour sécuriser les approvisionnements. Sanofi, Institut Pasteur, AstraZeneca, Pfizer… que se passe-t-il dans l’empire du sérum ?

– En pleine crise sanitaire, est-on en train de vivre la guerre du vaccin sur le Vieux Continent ?

– Problème scientifique (recherche) ou financier (innovation) ?  [Sanofi prévoit de supprimer 340 emplois dans la R&D] – Principe de précaution = frein à la recherche ?

– Les grands labos (plus assez agiles) distancés par les biotechs… stratégie manquée ?

– Quelles solutions ?

– Le Covid impose-t-il un changement de modèle économique des laboratoires et groupes pharma ?

https://www.dailymotion.com/video/x7z0x0n

#PGE #Confinement #PIB #Vaccin #Europe #COVID19

Joe Biden, atout pour la France & Arrêt du "quoi qu’il en coûte"
24/01/2021

Christian de Boissieu, Vice-président du Cercle des économistes

Denis Ferrand, Directeur général du Rexecode

Sujet 1 : Joe Biden, l’atout Français ?

Joe Biden a été investi cette semaine 46e président des Etats-Unis. « L’Europe a de nouveau un ami à la Maison Blanche » se sont immédiatement réjouis les dirigeants européens, invitant le nouveau chef d’Etat à Bruxelles pour construire « un pacte fondateur nouveau » pour les relations transatlantiques. Joe Biden, qui revendique des aïeux français arrivés aux Etats-Unis avec La Fayette au XVIIIe siècle, et dont le ministre des Affaires étrangères Antony Blinken est francophile, sera-t-il un atout pour l’Europe sur les plans économique et commercial ?

L’Europe a-t-elle raison de se réjouir de l’arrivée du démocrate Biden à la tête des Etats-Unis ?

– Quid des changements sur le fond dans les relations ?

– Quel dossier les européens doivent-ils mettre en avant dans la gestion des relations bilatérales ?

– Le retour du multilatéralisme avec l’Europe comme partenaire directe ?

– Quelle attitude attendre de Washington dans ses relations privilégiées avec Londres, en marge du Brexit ?

 

Sujet 2 : Crise : Faut-il arrêt le « quoi qu’il en coûte » ?

Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt estime que l’année 2021 doit marquer la fin de la politique du « quoi qu’il en coûte », c’est-à-dire la mobilisation de tous les moyens nécessaires face à la crise du Covid-19. De son côté, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, estime que la crise et les moyens déployés par l’État se traduisent « par le déficit budgétaire le plus élevé de notre histoire contemporaine ». Pendant de temps, se profile un troisième confinement avec son cortège de difficultés économiques et sociales.

Comment faut-il interpréter les propos d’Olivier Dussopt ?

– Peut-on stopper les aides cette année alors que la plus grosse incertitude demeure ?

– Un nouveau « couac » de com ?

– Quelle traduction budgétaire (déficit et dette) ?

– Situation des entreprises… vont-elles pouvoir s’adapter à la poursuite des conditions sanitaires ?

– Faut-il annuler le remboursement des PGE ou les transformer en fonds propres pour consolider les entreprises ?

 

 

 

https://www.dailymotion.com/video/x7yvwdl

#Biden #France #UE #Brexit #Financement #PGE #Dette #Deficit

Carrefour - Couche-tard & Décrochage des jeunes étudiants
17/01/2021

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, Porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1 : Carrefour et Couche-Tard, le mariage impossible ?

Le gouvernement français ne veut pas d’un rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard. La réglementation sur le contrôle des investissements étrangers, encore renforcée ces derniers mois, lui donne une grande latitude pour s’y opposer.

Cette opération a-t-elle du sens (quid des deux forces en présence) ?

– Le gouvernement a-t-il raison de s’y opposer ?

– Arguments de Bercy réellement économiques ou plutôt politiques ?

– Carrefour est endetté… quel avenir pour l’enseigne ?

Sujet 2 : Jeunes, étudiants, confinement : comment éviter le décrochage ?

Moins malades du Covid-19 mais frappés par ses conséquences sociales, éducatives ou psychologiques : les jeunes paient un lourd tribut à la crise sanitaire. Etudiants démoralisés par l’isolement, petits boulots qui disparaissent, accès à l’emploi bouché… beaucoup de jeunes en difficulté ou en souffrance sont confrontés à une situation inédite et violente. Quelles solutions ?

Impression d’une force publique décontenancée, impuissante bien qu’agissante ?

– Quelles marges de manœuvres pour le gouvernement ?

– Quid des priorités ? Des mesures à prendre ? Leur financement ?

– Quels moyens pour l’université ?

 

https://www.dailymotion.com/video/x7yqloo

#Carrefour #Couchetard #Bercy #Rachat #RSA #Jeunes #Precarite

3e Plan de relance & Bitcoin: la folie des grandeurs
10/01/2021

Catherine Lubochinsky, Membre du Cercle des économistes

Marc-Olivier Padis, Directeur des études du groupe de réflexion Terra Nova

Sujet 1 : Crise : faut-il un troisième plan de relance ?

Le début de 2021 s’annonce encore difficile pour l’économie française, a déclaré cette semaine le ministre de l’Economie. Pour Bruno Le Maire, « le plus difficile est devant nous ». Alors qu’un rapport du Conseil national de la productivité estime que la réponse budgétaire de la France à la crise se situe dans la moyenne basse des six plus grandes économies européennes, face aux mesures sanitaires prolongées, la question monte : faut-il un troisième plan de relance ?

Créer un nouveau plan de relance ou améliorer celui en vigueur ?

– Sur quels leviers agir ? Soutenir les secteurs les plus en difficultés ?

– Cette semaine, Michelin a annoncé 2.300 suppressions d’emplois sans licenciements secs. Le début d’une longue liste ? Reconversions professionnelles ?

– Risque de crise sociale / manifestations (menaces de Ph. Martinez de la CGT) ?

– Quid d’une coordination européenne des plans de relance pour réduire les déséquilibres dans la zone euro ?

 

Sujet 2 : Bitcoin, la folie des grandeurs ?

Le bitcoin a dépassé le seuil de 40.000 dollars pour la première fois de son histoire jeudi, profitant d’un appétit des marchés pour le risque qui a fait quasi tripler sa valeur en un an. Pour de nombreux adeptes, la cryptomonnaie tire son attrait de sa décentralisation. Créé par un réseau lui-même inventé par des anonymes en 2008, le bitcoin ne dépend d’aucune institution, signe de liberté.

Cette flambée du bitcoin est-elle rationnelle ?

– Peut-on parler d’ « or numérique » ?

– Une bulle explosive ?

– Les autorités monétaires (banques centrales) ont-elles raison de s’inquiéter du succès des cryptomonnaies ?

– Opportunité ou danger pour les démocraties ?

– Faut-il réguler le bitcoin ? Comment ?

 

https://www.dailymotion.com/video/x7ylfny

#Planderelance #PSE #Crisesociale #Bitcoin #Cryptomonnaie #BanqueCentrale

Augmentation du SMIC & Santé ou économie
20/12/2020

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, Porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1 : Pas de coup de pouce au Smic : comment augmenter le pouvoir d’achat ?

Il n’y aura pas de coup de pouce donné au Smic le 1er janvier prochain. Le salaire minimum sera augmenté de 0,99% pour atteindre 1 554,58 euros brut par mois, soit une hausse de 15 euros. Cette hausse correspond à la revalorisation automatique et la décision du gouvernement basée sur l’avis des experts fait grincer les dents en cette période de crise.

Cette décision justifiée sur le plan économique est-elle injuste sur le plan social  Les entreprises françaises peuvent-elles supporter une hausse du Smic en ce moment ? Quelles conséquences sur l’emploi ? …

Sujet 2 : Covid 3e vague : choisir entre santé et économie ?

Face à la troisième vague de Covid-19, doit-on choisir entre santé et économie ? Cette troisième vague, les spécialistes la voient approcher à grands pas. Une étude du CHRU de Nancy, relayée par le JDD du dimanche 20 décembre, date cette troisième vague au 7 janvier 2021, juste après les fêtes.

Jusqu’à quand doit on maintenir les aides en cours ? Résurgence de la crise dans plusieurs pays européens : quel modèle de gestion de la crise en Europe ?

https://www.dailymotion.com/video/k1DFA4qvzCTSO1wx0uN

#SMIC #Emplois #Salaires #Covid19 #Economie #Santé #Confinement

5e anniversaire Accord de Paris sur le climat & Plan d’urgence pour la jeunesse
13/12/2020

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Nathalie Chusseau, Chercheuse à la chaire Transitions démographiques, Transitions économiques de l’Institut Louis Bachelier

Sujet 1 : Accord de Paris sur le climat : 5 ans après, le retour en grâce du nucléaire ?

« Notre avenir énergétique et écologique passe par le nucléaire », « Le nucléaire restera la pierre angulaire de notre autonomie stratégique »… Emmanuel Macron a plaidé avec force cette semaine pour que le nucléaire reste le pilier de l’énergie civile et militaire en France, y compris comme mode de propulsion du futur porte-avions, qui succèdera au Charles-de-Gaulle. Cette prise position du chef de l’Etat a fait réagir associations et personnalités

– Comment interpréter les déclarations du PR quatre jours avant la célébration (samedi) des 5 ans de l’accord de Paris ? 

– Revirement ou simple positionnement politique sans effet ? 

– Qu’est-ce que cela implique dans la politique énergétique de la France ? Sur le plan énergétique et industriel ?

– Le retour en force du nucléaires est-il possible à l’aune de la crise économique liée à la pandémie ? 

Sujet 2 : Quel plan d’urgence pour la jeunesse ?

Plans d’embauche de jeunes par certaines enseignes de la grande distribution, demande du CESE pour un accès des18-25 ans aux minima sociaux… les initiatives se multiplient en faveur d’une génération que certains présentent comme sacrifiée sur l’autel de la crise. En temps normal, le taux de chômage des jeunes est déjà deux fois plus élevé que celui de la population générale. Avec la crise du Covid-19 et l’assèchement des offres d’emploi, l’arrivée sur le marché du travail des jeunes sera très compliquée, notamment pour les moins diplômés.

– L’état des lieux est-il si catastrophique ? 

– Quelles solutions d’urgence et, surtout, de long terme ? 

– Quel rôle pour la puissance publique ? Quel rôle pour l’entreprise ? 

 

https://www.dailymotion.com/video/x7y2dow

#COP21 #Environnement #Accorddeparis #jeunesse #neet #emploi

Jeunesse : comment éviter une génération sacrifiée ?
06/12/2020

Philippe Aghion, Membre du Cercle des économistes

Françoise Benhamou, Membre du Cercle des économistes

Sujet 1 : La précarité des jeunes est-elle une fatalité ?

Acteurs locaux, nationaux, associatifs et universitaires dénoncent la précarité grandissante des étudiants, apprentis et jeunes actifs. Toutefois, universités, systèmes de formation et collectivités peinent à remédier au problème.

Dans le contexte de crise sanitaire et économique, comment peut-on mieux prendre en compte les problématiques des jeunes aujourd’hui ?

– Doit-on repenser le financement des études et les moyens alloués à la jeunesse ? Comment ?

– Comment s’assurer que la crise sociale n’entraînera pas une profonde discrimination sociale en termes d’accès à la formation et aux études ?

– Quels risques pour l’accès au marché du travail ?…


Sujet 2 : Emplois : où sont les nouvelles opportunités ?

La crise économique que nous traversons a impacté de plein fouet le marché du travail, avec une forte augmentation du taux de chômage des jeunes. À ceux déjà précaires ou ayant perdu leur emploi durant le confinement s’ajoutent les quelque 750 000 jeunes primo-arrivant sur le marché de m’emploi, sortant tout juste d’études, dont une majorité se retrouvera sans emploi ou  face à des offres précaires.

– Alors que l’intégration de ces jeunes est aujourd’hui une priorité du gouvernement, le plan «1jeune,1solution» va-t-il assez loin ?

– Mesures d’urgences de court terme sans débouché réel sur l’emploi ?

– Comment éviter que cette génération soit sacrifiée et ne sente abandonnée par les politiques publiques nationales et locales ?

https://www.dailymotion.com/video/x7xx81p

#Jeunesse #Emploi #Précarité #Formation

Plans sociaux & Gestion de crise au niveau des territoires
29/11/2020

Christian de Boissieu, Vice-président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1: Plans sociaux Danone, General Electric… la faute uniquement au Covid ?

Danone va supprimer jusqu’à 2000 postes dans le monde dont 400 à 500 en France. Raison invoquée : la crise du Covid-19. General Electric s’apprête à supprimer 300 nouveaux postes… raison invoquée : idem. Total est aussi entré dans la dense et la liste risque de s’allonger.
– Plans sociaux, est-ce que la déferlante arrive ?
– La crise économique liée à la pandémie n’a-t-elle pas bon dos ?
– Un moment judicieux pour restructurer ?
– Le taux de marge si souvent invoqué est-il un vrai argument ?
– N’est-ce pas aussi le temps de changer de gouvernance ?

Sujet 2: Gestion de crise : quelle place pour les territoires ?
Existe-t-il une géographie de gestion de crise ? La question s’impose à l’heure du regain pandémique et d’une administration centralisée : « organisation imparfaite, trop de bureaucratie, parfois un sens des responsabilités inégal », disait le président de la République, Emmanuel Macron, lors de son intervention du mardi 24 novembre. Les régions, départements, communes, peuvent-ils « Corriger nos forces et nos vulnérabilités » ?
– L’heure du jacobinisme centralisateur a-t-elle sonné ?
– Comment interpréter la phrase du chef de l’Etat sur l’administration ?
– Quelles solutions offrent les territoires dans la gestion de crise ?
– Avantage des territoires : gérer au mieux les ressources du travail grâce aux bassins d’emplois ?
– Quid impact prévisible de la crise sur les élections régionales (mars 2021) avant la présidentielle de 2022 ?

https://www.dailymotion.com/video/x7xs00s

#Planssociaux #Danone #Emplois #Total #Territoires #crise

Commerce: Amazon & Plan de relance européen
22/11/2020

Catherine Lubochinsky, Membre du Cercle des économistes

Nathalie Chusseau, Chercheuse à la chaire Transitions démographiques, Transitions économiques

Sujet 1 : Commerce : Amazon, l’arbre qui cache la forêt ?

Le report du Black Friday, nouvel épisode de la contestation anti-Amazon. Accusée des déboires du petit commerce, la filiale française du géant américain accepte de décaler son week-end de promotions. Mais cela peut-il vraiment sauver les indépendants restés fermés avec le reconfinement ? Les autres distributeurs ont-ils eux aussi leur part de responsabilité ? Sont-ils vraiment solidaires ? Comment être sûr que les Français n’iront pas faire leurs courses sur d’autres sites basés à l’étranger ?


Sujet 2 : Plan de relance européen : n’est-il pas déjà trop tard ?

Annoncé en juillet dernier, le plan de relance européen à 750 milliards d’euros se fait toujours attendre. Conditionné au vote du budget 2021-2027 de l’UE, il bute sur l’opposition de la Hongrie et de la Pologne. Entre temps, la situation sanitaire s’est aggravée en Europe, et l’addition du Covid n’a cessé de grimper. Que vaut encore ce plan ? Est-il déjà dépassé ? Comment le relancer ? Faut-il revoir la règle de l’unanimité au sein de l’UE qui permet à certains de tout bloquer ?

https://www.dailymotion.com/video/x7xn1ao

#Reconfinement #Commerce #Amazon #Europe #Hongrie #Pologne #France

Vaccin anti-Covid & Récession
15/11/2020

Philippe Trainar, Membre du Cercle des économistes

Elise Huillery, Membre du Conseil d’analyse économique, professeure à l’Université Paris-Dauphine

Sujet 1 : Vaccin anti-Covid : une nouvelle donne pour l’économie ?

En annonçant cette semaine une efficacité à 90% de son vaccin en développement, Pfizer a mis le feu aux Bourses mondiales. En tête des hausses, les secteurs massacrés jusqu’ici : compagnies aériennes, tourisme, centres commerciaux… Pour les milieux d’affaires, l’arrivée prochaine d’un vaccin qui mettrait fin à la pandémie signe le redressement de l’économie. Mais ne sont-ils pas trop optimistes ? Ce vaccin, dont on ne connaît que les résultats préliminaires, peut-il vraiment changer la donne pour l’économie ?…


Sujet 2 : Récession : le prix à payer pour sauver des vies ?

Il y a peu, le directeur de la recherche de Natixis, Patrick Artus, estimait que chaque vie sauvée lors du premier confinement avait coûté 6 millions d’euros à la société. Un calcul réalisé sur la base de la chute du P.I.B., rapporté au nombre de vies épargnées sur cette même période. Un tel calcul n’est-il pas déplacé à l’heure où le bilan humain de la maladie ne cesse d’augmenter ? Peut-on vraiment mettre un prix sur une vie sauvée, ou est-ce immoral ?…

https://www.dailymotion.com/video/x7xht1z

#Vaccin #Covid #Bourse #PIB #Récession

USA: Etat de l'économie après le mandat Trump & Relations commerciales avec l'Europe
08/11/2020

Aurélie Trouvé, Porte-parole du mouvement ATTAC

Olivier Babeau, Président de l’Institut Sapiens

Sujet 1 : États-Unis : dans quel état Trump laisse-t-il l’économie ? 

En 4 ans de mandat, Donald Trump a-t-il tenu sa promesse de rendre sa grandeur à l’Amérique ?Croissance, impôts, emploi, protectionnisme, Bourse… Sa politique a-t-elle été un succès ou un échec ?Dans quelle mesure sa gestion du Covid a plombé son bilan ?
Comment l’économie américaine pourra-t-elle s’en remettre ? (plan de relance toujours en négociations…)


Sujet 2 : États-Unis : quelles relations commerciales avec l’Europe ? 

La présidence Trump a bousculé les relations commerciales des États-Unis avec la Chine, mais aussi avec l’Europe.
Que changerait pour nous l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche ?
Va-t-on vers un retour du multilatéralisme ?
Vers une Amérique plus impliquée en Europe ?
Sur quels dossiers Washington devrait rester inflexible ? (taxation des Gafa, extra-territorialité du dollar…)

 

https://www.dailymotion.com/video/x7xbv1m

#USA #Biden #Trump #Economie #Dollar #Europe

Impact du nouveau confinement sur l'économie & Annulation de la dette
01/11/2020

Catherine Lubochinsky, Membre du Cercle des économistes

Marc-Olivier Padis, Directeur des études du groupe de réflexion Terra Nova

Sujet 1 : Sauvetage de l’économie : l’État sur la bonne route ?
La France vit à nouveau, depuis le 30 octobre, à un rythme ralenti avec l’application d’un nouveau confinement. Ce reconfinement, qui provoque la colère des petits commerçants, ne va-t-il pas entamer la croissance plus de que raison ? La progression du PIB de la France, supérieure à 18% au troisième trimestre, n’est qu’un feu de paille et relève déjà du passé.

  • Fallait-il reconfiner de cette manière ?
  •  Risque-t-on de relancer la guerre entre petits commerces et grandes surfaces ? 
  • L’Etat en fait-il trop, ou pas assez ? 


Sujet 2 : Peut-on annuler la dette ? 
Reconfinement général dès vendredi en France, durcissement des mesures en Allemagne, Belgique et Espagne : l’Europe, débordée par la violence de la deuxième vague de coronavirus, s’attend à un mois de novembre très difficile et multiplie les décisions choc en déliant la bourse. Les milliards d’euros coulent à flot.

  • D’où vient cet argent ?
  • L’Europe en général, la France en particulier, pourront-elles rembourser ?
  • Un Etat peut-il faire faillite ?
  •  Peut-on annuler la dette, tout ou partie ?
https://www.dailymotion.com/video/x7x6qu3

#Reconfinement #Economie #PIB #Dette

Couvre-feu sanitaire, coup de grâce économique & Partage de la valeur ajoutée en entreprise
25/10/2020

Philippe Martin, Membre du Cercle des économistes

Denis Ferrand, Directeur général du Rexecode

Sujet 1 :  Couvre-feu sanitaire, coup de grâce économique : comment éviter le pire ?

Déjà évoquée et crainte avec le renforcement des mesures sanitaires, plus encore depuis jeudi 22 octobre et l’annonce du couvre-feu, la rechute de l’économie française d’ici la fin de l’année ne fait désormais plus de doute. Après le fort rebond de l’économie tricolore cet été en marge du dé-confinement, le contexte s’est nettement dégradé depuis la rentrée. En septembre déjà, l’activité du secteur privé s’était repliée. Jusqu’où le balancier se déplacera ?

  • Le risque de rechute est-il réel ?
  • De quel ampleur ?
  • Les hypothèse vs croissance PIB ?
  • Quelles conséquences concrètes pour les entreprises ?
  • Quelles conséquences pour les salariés, et les populations les plus fragiles ?
  • Quelle marge de manœuvres pour le gouvernement en plein examen du budget 2021 à l’AN ?

Sujet 2 : Partage de la valeur en entreprise, quelles sont les pistes ?

Aides exceptionnelles pour les bénéficiaires du RSA et des APL, mesures d’accompagnements diverses… les plus démunis ne doivent pas être les laissés pour compte de la deuxième vague pandémique. Les entreprises doivent elles aussi participer à l’effort de solidarité.

Samedi 24 octobre, le PM Jean Castex doit faire des annonces, puis syndicats et patronat se retrouveront à partir de lundi pour discuter du partage de la valeur ajoutée. La part des salaires et celle des dividendes dans la richesse produite sont pratiquement stable depuis 1970.

  • Comment faire évoluer le système ?
  • Quelles sont les pistes à l’étude ? Qu’est-ce qui peut être partagé financièrement
  • Où placer le curseur pour ne pas mettre l’entreprise en porte à faux ?
  • Les salariés de PME peuvent-ils être servis comme ceux des grandes groupes ?
  • Il faut aider les plus modestes et les plus fragiles… CAE         

 

 

 

https://www.dailymotion.com/video/x7x1w7q

#couvrefeu #rechute #PIB #France #RSA #PME #Entreprises

Image de l'Etat stratège sur le dossier Suez-Veolia & Enjeux derrière l'acte II du plan pauvreté
11/10/2020

Christian de Boissieu, Vice-président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1 : L’Etat actionnaire a-t-il encore une raison d’être ?

Simple actionnaire de grandes entreprises ou stratège qui contribue à définir le paysage industriel français ?… La décision d’Engie de céder à Veolia ses parts dans Suez contre la volonté du gouvernement est inédite et interroge sur le rôle et l’influence de l’État (actionnaire d’Engie à hauteur de 24%). Alors que l’Etat s’oppose, le chef du gouvernement demande aux différentes parties de poursuivre les discussions. De quoi alimenter l’image d’une position ambiguë du gouvernement auprès de l’opinion et des syndicats.

Le dossier Suez-Veolia écorne t-il l’image d’un Etat stratège dans la conduite de la politique industrielle de la France ? L’Etat est-il encore audible dans les grands dossiers industriels ? Bercy avait-il un autre choix ? Dans quelles mesures la mondialisation de l’économie et la forte pression de la concurrence internationale accordent-elles encore une place à la souveraineté des stratégies industrielles nationales ?

Sujet 2 : Plan pauvreté, Acte II : de l’ISF au RSA

Le gouvernement doit annoncer en fin de semaine l’acte II du plan pauvreté. Instauré en 2018, cette stratégie nationale comprend des mesures de prévention de la précarité en faveur des plus jeunes. Cette relance du programme intervient en pleine crise économique liée à la pandémie de coronavirus. Certains appellent à l’augmentation du RSA. Dans le même temps, jeudi 8 septembre, l’Institut France Stratégie publiait un rapport montrant que la transformation de l’ISF en IFI (Impôt sur la fortune immobilière), sous l’ère Macron, a augmenté fortement la distribution des dividendes. Comment l’Etat peut-il gérer ce paradoxe pour éviter le clash social avant l’élection présidentielle de 2022 ?

La demande du secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, d’augmenter le RSA est-elle légitime ? L’Etat peut-il se le permettre ? Faut-il demander des « contreparties » aux bénéficiaires du RSA – retourner au travail -, à l’instar des « contreparties » demandées aux entreprises qui bénéficient d’aides publiques ? Faut-il restaurer l’ISF pour partager les richesses en cette période de crise ?

https://www.dailymotion.com/video/x7wric0

#Veolia #Suez #Participations #Actions #Pauvreté #RSA #ISF

Enjeu industriel du rachat de Suez par Véolia & Relance de la réforme de l'assurance chômage
04/10/2020

Emmanuelle Auriol, Membre du Cercle des économistes

Olivier Babeau , Président de l’Institut Sapiens

Sujet 1 : Quel est le réel enjeu industriel du rachat de Suez par Veolia ?

À moins d’un nouveau rebondissement, il ne reste que quelques heures de suspense dans la bataille qui oppose Suez et Veolia. Le premier cherche toujours un moyen de défendre son indépendance face à son rival qui le convoite, bien parti pour arriver à ses fins d’ici lundi, nouvelle date butoir. Jeudi, un chevalier blanc s’est invité dans la bataille : le fonds de gestion français Ardian a proposé de reprendre à Engie ses 29% dans Suez en formant un tour de table d’investisseurs publics et privés à dominante française.

Cette opération fait-elle sens sur le plan industriel ? Face à la concurrence internationale de plus en plus vive, le marché français du traitement de l’eau et des déchets peut-il rester atomisé ? Suez peut-il rester fort en restant seul ?

Sujet 2 : Est-il urgent de reprendre la réforme de l’assurance chômage en pleine crise sanitaire ?

L’exécutif passe aux travaux pratiques de son « agenda social » avec une première concertation, mercredi dernier, consacrée à l’avenir de la réforme de l’assurance chômage, toujours rejetée par les syndicats.

Est-il urgent de reprendre la réforme de l’assurance chômage ? Les bases de la réforme, définies avant la crise, peuvent-elles être maintenues ?  Quelles priorités désormais : les jeunes (doublement frappés avec la crise), les seniors, les deux ? Quel nouveau mode de calcul de l’indemnisation ?

https://www.dailymotion.com/video/x7wmmgg

#Eau #Déchets #Veolia Suez #Industrie #assurancechomage

Rigueur budgétaire & Crise économique moins grave qu'annoncée ?
27/09/2020

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Elise Huillery, Membre du Conseil d’analyse économique, professeure à l’Université Paris-Dauphine

Sujet 1 : Crise : le pire est-il certain ?

L’OCDE, le FMI et la Réserve fédérale américaine tiennent le même discours : la contraction de l’économie en 2020 s’annonce moins importante que prévu. Cette semaine, l’Acoss (Agence centrale des organismes de Sécurité sociale) a annoncé que le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois (hors intérim) avait progressé de 10% en août en France, revenant ainsi à son niveau d’avant la crise du Covid-19.
Le pire est-il encore certain ? Comment expliquer ce regain d’optimisme ? Cela changera-t-il quelque chose pour les plans de relance ?

Sujet 2 : Adieu la rigueur budgétaire ?

Après l’Allemagne et en attendant l’Italie, la France présente lundi 28 septembre son projet de budget pour 2021, déclinaison nationale du méga-plan de relance européen négocié cet été. L’Allemagne a entériné mercredi l’abandon de la rigueur budgétaire pour 2021, la Grande-Bretagne ne présentera pas de budget cet automne. La rigueur budgétaire est-elle encore d’actualité en Europe ? Est-ce plus dangereux pour certains pays que pour d’autres ? Ou est-ce le signe d’une meilleure coordination budgétaire en Europe ?

https://www.dailymotion.com/video/x7whmwv

#Emploi #récession #rigueurbudgetaire #Europe

Bridgestone & Financement de la dépendance
20/09/2020

Christian de Boissieu, Vice-président du Cercle des économistes

Aurélie Trouvé, Porte-parole du mouvement ATTAC

Sujet 1 : Bridgestone, quel scénario pour après ?

Les ministres du Travail Elisabeth Borne et de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher se rendront lundi à l’usine Bridgestone de Béthune pour rencontrer les salariés et envisager les prochaines étapes après l’annonce surprise de la fermeture du site par son propriétaire japonais. 863 employés craignent pour leur avenir et l’Etat semble démuni face à ce qui s’annonce comme un tsunami social.

Sujet 2 :Financement de la dépendance, où trouver l’argent ?

La fuite de son rapport a eu l’effet d’un coup de tonnerre : chargé de trouver quelques milliards d’euros pour financer la future branche « autonomie » de la Sécurité sociale, l’inspecteur des finances Laurent Vachey propose notamment de réaliser des économies sur certaines prestations et de raboter plusieurs niches sociales et fiscales. La création de cette cinquième branche de la Sécurité sociale doit mobiliser 6 milliards d’euros d’ici 2024 pour financer la perte d’autonomie et la dépendance des personnes âgées et handicapées.

https://www.dailymotion.com/video/x7wc3fu

#Bridgestone #Plansocial #financement#dependance

Avalanche des plans sociaux & Taxation des géants du numérique
13/09/2020

Catherine Lubochinsky, Membre du Cercle des économistes

Nathalie Chusseau, Chercheuse à la chaire Transitions démographiques, Transitions économiques

Sujet 1 : Peut-on freiner l’avalanche de plans sociaux ?

Pitch : Auchan, Bénéteau, Air France, Renault… les annonces de plans sociaux en cette rentrée sont quotidiennes.

Pourtant, avec son plan de relance de 100 milliards d’euros, l’Etat vole aux secours des entreprises et espère ainsi préserver l’emploi.

Le débat sur les contreparties monte. 

– Est-ce possible d’obliger les entreprises aidées à ne pas licencier ?

– Le gouvernement peut-il exercer un contrôle sur les entreprises aidées ?

– Comment ? En amont ? En aval ? Qui pour exercer ce contrôle ?

Cette semaine, au sujet de Général Eletric, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie assure que « Ces plans sociaux d’aubaine ne sont pas acceptables et nous ne les laisserons pas passer». Est-ce une parole en l’air ? Que peut-il faire réellement ?

Laurent Berger, de la CFDT demande des contreparties en matière d’emploi. Sur France Info jeudi, il suggère un contrôle social avec une implication des délégués du personnel. Est-ce souhaitable ? Réaliste ?

Sujet 2 : Peut-on faire payer les GAFAM ?

Une taxe sur les géants du numérique au niveau EUROPEEN peut-elle servir à quelque chose ?

Pitch : Ces groupes ; les fameux GAFAM (pour Google, Apple, Facebook et Amazon, Microsoft), sont les grands gagnants de la crise !

Mais les négociations au sein de l’OCDE pour la mise en place d’une taxe sur ces multinationales patinent depuis des mois. Les Américains refusent d’avancer sur la question.

Vendredi, Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur assure que, même si les Etats-Unis s’y opposent, l’UE « prendra ses responsabilités » sur la taxe GAFAM.

Bruno Le maire affiche le même volontarisme .

– paroles en l’air, simple coup de com’ ? ou la contrainte est-elle possible ?  

– S’en tenir à une taxe européenne, est-ce efficace ? N’est-ce-pas un coup d’épée dans l’eau ?

– Et puis est-ce possible , réalisable étant donné les divisions au sein de l’Europe des 27 ? 

https://www.dailymotion.com/video/x7w717a

#Plansociaux #licenciement #GAFAM #Taxation

Plan de relance & Débat sur les 35h
06/09/2020

Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes

Denis Ferrand, Directeur Général de Rexecode

SUJET 1 : Va-t-on s’en sortir avec le plan de relance ?

Avec son plan de relance de 100 milliards d’euros déployés sur les deux prochaines années, le gouvernement vent aller plus loin que le seul rebond de l’économie anémiée par la crise sanitaire. L’objectif de Matignon est de préparer la France de 2030. Selon le Premier ministre Jean Castex, ce plan baptisé France relance aura « un effet d’entraînement sur le reste de l’économie (…) et produira des effets concrets et perceptibles pour le plus grand nombre ».

Il ne s’agit pas de refaire du factuel autour des mesures mais de mettre le sujet en perspectives (vs Rencontres Economiques Aix des 12 et 13 sept)
– La réponse à la crise est-elle suffisante ?

– Le paquet est mis sur deux ans. Ne fallait-il miser plus gros immédiatement ? 

– Le plan est sur la table mais tout reste à faire. Quid des conditions du succès : entreprises, embauches, formation, libération de l’épargne…?

– Quelles contreparties demandées pour éviter les effets d’aubaine : 1/ aux entreprises, 2/ de la part de Bruxelles ? (40 milliards du Plan viendront de l’Europe. Bruxelles peut-elle conditionner son feu vert à des réformes de la part de la France ? Si oui, lesquelles ?).

SUJET 2 : Faut-il rouvrir le débat sur le temps de travail ?

Le serpent de mer est ressorti pendant l’université de rentrée des patrons, la Renaissance des Entreprises de France, fin août : la réouverture du débat sur le temps de travail. Le président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux a réitéré son appel après avoir déjà suscité un tollé durant le confinement. Le patron des patrons estime que ce sujet peut être remis sur la table lorsque reprendront les négociations sur la réforme des retraites.

– Ce sujet est-il réaliste dans le contexte actuel ? 

– Plusieurs manières d’augmenter le temps de travail : augmenter la durée hebdomadaire sans remettre en cause les 35 heures ; augmenter la durée des carrières (augmenter la quantité de travail fournie)… 

– Lier ce sujet à la réforme des retraites ??? 

– Bref : débat utile ou inutile ? 

https://www.dailymotion.com/video/x7w029n

#Planderelance #France #Economie #35h

Les Thématiques