30 universitaires et une conviction : l'importance d'un débat ouvert et accessible

L’EUROPE ET LA GOUVERNANCE MONDIALE

Europe et gouvernance_2002Cet ouvrage a été coordonné par Patrick Artus, Christian de Boissieu, Olivier Pastré et Jean-Paul Pollin.

Transformer un colloque en livre n’est pas chose facile. Deux voies extrêmes peuvent être empruntées. L’une, exhaustive mais indigeste, consiste à restituer intégralement les contributions aux débats, qu’elles soient écrites ou orales. L’autre, plus élégante mais souvent infidèle, consiste à s’en tenir aux contributions écrites et à les synthétiser pour les rendre plus alertes. Entre ces deux extrêmes, nous avons choisi une voie médiane .

Nous avons choisi de publier sous la forme la plus vivante possible les contributions écrites des membres du Cercle des économistes que nous remercions pour leur « investissement productif », en éclairant ces contributions par les témoignages des participants à nos tables rondes.

L’articulation du livre a respecté le déroulé de nos travaux dont la conception revient au Conseil Scientifique des Rencontres, présidé par Christian de Boissieu. La logique suivie est d’ordre pédagogique. Il n’est pas de débat sérieux sans cadrage théorique. C’est ainsi en répondant sur la base d’une problématique introduite par Joseph Stiglitz, à la question « Où en est la gouvernance mondiale ? », qu’il nous a paru possible d’initier notre réflexion.

Il nous a semblé ensuite indispensable de focaliser les débats de ces rencontres autour de quatre thèmes apparus comme les plus susceptibles de donner lieu à polémiques et donc à avancées conceptuelles : « quatre chantiers prioritaires pour l’Europe » scandent cet ouvrage.

  • La gouvernance des entreprises : existe-t-il un modèle européen dans ce domaine au lendemain des scandales Enron, Worldcom et autres ?
  • Les nouvelles régulations publiques : où doit s’établir, en Europe, la frontière privé/public au terme d’une décennie de libéralisation à marche forcée ?
  • Le développement durable : à la veille de la Conférence de Johanesbourg, existe-t-il, dans ce domaine, une stratégie européenne ?
  • Le capital humain, la formation : la future hiérarchie économique mondiale dépendant de ce facteur de production, quelle stratégie mettre en œuvre en Europe pour rattraper notre retard sur les Etats Unis dans ce domaine ?

Les comptes rendus témoignent de l’intensité des débats portant sur ces thèmes et nous nous devions de déboucher sur des recommandations d’ordre politique. Le dernier volet de cet ouvrage témoigne de ce souci d’opérationalité, son titre, « l’Europe répondre aux défis actuels », en résume les ambitions.

Chaque partie de ce livre est bâtie sur une structure identique. Le point de départ reste les contributions des membres du Cercle, mais l’objectif du Cercle étant toujours de faire participer les acteurs économiques à ses débats, une attention particulière a été portée dans cet ouvrage, aux débats animés par les responsables, hauts fonctionnaires ou dirigeants d’entreprises, qui ont accepté de nous faire part de leur expérience sur les différents thèmes que le Cercle a choisi de traiter.

La déclaration finale de ces deuxièmes Rencontres Economiques d’Aix-en-Provence ne se veut en rien une motion de synthèse unanimiste. Elle est l’expression des préoccupations jugées centrales au cours des trois journées de débats et elle désigne clairement quelles sont, à nos yeux, les mesures de politique économique qui doivent être prises pour permettre à l’Europe de relever les défis auxquels elle est confrontée. A l’image des Rencontres Economiques d’Aix, ces propositions se veulent constructives et acérées.

Au lecteur d’en juger.

Olivier Pastré

Vous pouvez acheter les Actes 2002 sur le site des éditions Descartes

 

Les Thématiques