Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Pourquoi et comment réindustrialiser ?

 




 

 Pourquoi et comment réindustrialiser la France ?

La pandémie et la crise économique qui a suivi ont remis la question sur le devant de la scène avec insistance, sans pour autant vraiment inspirer les candidats à l’élection présidentielle. L’absence de propositions et de mesures concrètes dans leurs programmes est flagrante.

Partant du constat que la France est aujourd’hui le pays développé qui s’est le plus désindustrialisé depuis vingt ans, Christian Saint-Etienne remonte le fil du temps pour mieux montrer l’urgence de faire de ce dossier une des priorités du prochain quinquennat. Réflexion et propositions sans parti-pris mais factuellement incontestables.

Que faire pour revenir dans la course ? De l’iconomie entrepreneuriale conceptualisée par l’auteur de cette note, aux questions fiscales, en passant par la transition énergétique et l’éducation de la jeunesse… un nouveau régime industriel s’impose, fondé sur sept piliers solides.

 

 


 

7 propositions pour réindustrialiser la France

Proposition 1 : Créer un grand ministère de l’Industrie, de l’Energie, de l’Innovation et de la Formation professionnelle.

Proposition 2 : Porter la puissance électrique du pays à 600 TWh en 2035 et 1000 TWh en 2050 par un développement massif des énergies renouvelables, du nucléaire et, pour une période intermédiaire, des centrales au gaz autorisées par la taxonomie européenne.

Proposition 3 : Poursuivre la baisse des impôts de production en 2023-2024 au rythme de 0,2 point de PIB par an pour les ramener à 3% du PIB au début 2025.

Proposition 4 : Passer le taux de l’impôt sur les sociétés dès 2023 à 15% jusqu’à 100 000 euros de résultat des entreprises, 18% de 100 000 euros à 100 millions d’euros de résultat et 21% au-delà.

Proposition 5 : Mettre en place une Agence publique mettant en œuvre, avec les régions et les intercommunalités, la politique de réindustrialisation par une politique foncière stratégique permettant de créer rapidement un millier de zones industrielles électrifiées de 300 à 500 hectares bénéficiant de toutes les autorisations techniques et environnementales préalables.

Proposition 6 : Supprimer les taxes sectorielles sur les industries du médicament (19% du chiffre d’affaires taxable de l’industrie pharmaceutique en 2020), qui ont contribué à l’effondrement de notre position compétitive dans ce secteur de la 1ère place, de 1995 à 2008, à la 4ème place en Europe aujourd’hui.

Proposition 7 : Mettre en place un abattement de 10% sur les plus-values par année de détention au-delà de deux ans, soit une imposition nulle au-delà de 12 ans de détention, hors CSG.

 


 

Réagissez aux propositions

 

 

 

 

 

 

 

Les Thématiques