Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Réindustrialisez ! Il est temps

couv 2013essai1Entre 1999 et 2012, la France a perdu 40 % de ses parts de marché à l’exportation et la part de la valeur ajoutée industrielle dans le PIB a baissé de 30 %. Or, 80 % des exportations mondiales de biens et services sont des exportations de marchandises (dix premiers exportateurs mondiaux). Le déficit extérieur de la France est donc un problème majeur.
Nous sommes dans la troisième révolution industrielle. L’informatisation de la recherche, de la production et de la distribution en est le moteur principal.
Réindustrialiser suppose de définir l’industrie de demain et les points forts sur lesquels construire une stratégie de réindustrialisation. Ensuite, il s’agira d’identifier les systèmes de financement et les politiques fiscales de nature à la financer, les réformes institutionnelles, fiscales, ou sociales susceptibles d’accélérer le processus et de se poser la question des réformes à mettre en place dans le monde de l’éducation et de la recherche pour appuyer le temps cette réindustrialisation.

Avec les contributions de :

  • Christian Saint-Étienne « La troisième révolution industrielle et ses conséquences »
  • Carlos Espinosa de los Monteros « La réindustrialisation espagnole »
  • Ramon Fernandez « Un diagnostic juste pour une politique industrielle efficace »
  • Clara Gaymard « Permettre l’avenir »
  • Bruno Lafont « Comment réindustrialiser ? »
  • Didier Lombard « Petits et grands pour un tissu industriel rentable »
  • Thierry de Montbrial « Cultiver ses avantages comparatifs »
  • Yves Perrier « Retrouver le goût de l’épargne risquée »
  • René Ricol « Pour un pacte républicain »
  • Philippe Lefébure Modérateur

Accéder à l’intégraliter de la session en pdf

Les Thématiques