Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Repenser l’industrie : le cas automobile

couv 2013essai1L’industrie automobile dont la crise a révélé les problèmes structurels, est un bon exemple des nécessités d’ajustement de l’industrie européenne dans son ensemble. Le choc de demande, amplifié dans le cas d’une industrie fortement cyclique, a été aggravé en Europe et aux États-Unis par des questions structurelles plus profondes. La réponse des politiques économiques des deux côtés de l’Atlantique a été diamétralement opposée. Aux États-Unis, on a tenté de s’attaquer aux problèmes structurels de surcapacité de certains constructeurs. À l’inverse, l’Europe faisait le choix de solutions principalement conjoncturelles avec des plans temporaires de soutien à la demande plutôt que d’une restructuration nécessairement douloureuse. Aujourd’hui, les politiques d’appui à la demande étant arrivées à leur terme, la phase basse du cycle de la demande est amplifiée, dans la mesure où la reprise économique globale n’a pas pris le relais.
Face au déplacement de la demande et à la délocalisation des sites de production vers les pays de l’élargissement, la polarisation de la demande aux deux extrémités de gamme, l’évolution des usages de l’automobile et le virage technologique de la motorisation électrique, il s’agit maintenant de s’intéresser aux questions structurelles en suspens. Au final, le temps des ajustements du secteur est sans rapport avec celui de ses bouleversements, avec des effets indirects massifs sur le reste de l’économie.

Avec la participation de :

  • Lionel Fontagné
  • Jacques Attali
  • Carlos Ghosn
  • José Manuel Soria López
  • François-Xavier Pietri Modérateur

Accéder à l’intégralité du débat en pdf

Les Thématiques