30 universitaires et une conviction : l'importance d'un débat ouvert et accessible

La revanche de la nature

couv 2013essai1La nature, qui a beaucoup servi l’homme, est-elle en train de se retourner contre une gestion de la planète de plus en plus irresponsable ? Les scientifiques lancent aux économistes et aux politiques des messages de plus en plus alarmants sur les effets dramatiques et coûteux qu’aurait une continuation de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Le coût d’une action immédiate pour les réduire serait infiniment plus faible que celui qu’il faudra supporter si nous ne faisons rien. Mais les gains du développement des ressources fossiles sont rapides et élevés alors que les énergies à faible intensité carbone nécessitent d’importants investissements. Le temps est donc au coeur de la problématique et des rapports de forces sous-jacents. Seule une prise de conscience universelle et partagée peut inverser la tendance et rompre cette asymétrie. Faute de quoi, il ne restera plus aux populations qu’à « s’adapter » aux conséquences du réchauffement climatique. Ce sera plus facile pour les riches que pour les pauvres.

Avec les contributions de:

  • Jean-Marie Chevalier « Agir maintenant »
  • Xavier Beulin « À la veille d’une nouvelle révolution verte »
  • Jean-Louis Chaussade « L’eau, principal enjeu du XXIe siècle »
  • Bo Franck « Växjö, Sweden – the Success Story »
  • Pierre Gadonneix « Retrouver l’aspiration multimillénaire de l’humanité à l’harmonie »
  • Philippe Germa « Un constat sans appel »
  • Luc Oursel « Qu’y a-t-il de nouveau sur le front du réchauffement climatique ? »
  • Antony Turner « Making the Case for Carbon Literacy »
  • Christophe Giltay Modérateur

Accéder à l’intégralité de la session en pdf

Les Thématiques