fbpx

Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Les marchés financiers pour développer les entreprises

bourse européennesRetour aux sources. Euronext, gestionnaire de la bourse de Paris, volera bientôt de ses propres ailes. Mardi 27 mai, le processus de son entrée en bourse a été lancé par son actuel propriétaire, l’opérateur boursier américain ICE (InterContinentalExchange). Olivier PASTRE y voit une belle opportunité pour l’entreprise « qui était la 5ème place boursière mondiale en 2010 et qui pointe, 4 ans après, au 8ème rang ». Et l’économiste de s’interroger : « qu’en sera-t-il dans cinq ans ? ». Sévère sur la situation, Olivier PASTRE estime que « cette érosion de la place européenne serait, à la limite, acceptable si l’Europe ne disposait pas d’une épargne financière abondante et si le financement des entreprises européennes ne dépendait pas crucialement du développement d’un opérateur boursier de premier plan ». En clair : cette bourse est aujourd’hui une impérieuse nécessité.

Un outil utile et nécessaire. Le développement des entreprises passera de plus en plus par les marchés financiers. La France est un marché important pour Euronext et, réciproquement, l’existence d’un opérateur dynamique est importante pour une plateforme financière. Selon Olivier PASTRE, les investisseurs institutionnels européens doivent comprendre qu’en « structurant un noyau dur homogène lors de la cotation en bourse d’Euronext, ce qu’ils préserveront n’est pas seulement un de leurs outils d’accès aux marchés financiers mais d’abord la compétitivité de leurs clients que sont les entreprises ». Euronext sera initialement cotée sur les bourses de Paris, Bruxelles et Amsterdam, puis, plus tard, à Lisbonne.

Consolider l’édifice. A l’instar de ce qui est fait pour l’union bancaire, les marchés financiers doivent avancer main dans la main. Pour Olivier PASTRE, le combat est simple : «  le temps presse car la directive européenne Mifid a officialisé et donc renforcé les plateformes financières alternatives que sont les ‘darks pools’ et autres marchés de gré à gré, fragilisant ainsi les bourses officielles et centralisées, pourtant plus faciles à surveiller et à contrôler ». C’est bien à la naissance d’un véritable marché boursier de la zone euro à laquelle nous assistons. « La cotation d’Euronext peut paraître à certains comme un sujet strictement technique. Il n’en est rien. C’est un sujet éminemment politique ». La création d’emplois en Europe passe par la fondation et le développement des entreprises. Euronext en sera un des vecteurs.

Les Thématiques