Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Progress or Freedom

La domination technologique modifie l’équilibre de la stabilité économique mondiale. C’est la prémisse centrale derrière le dernier livre de Lorenzi et Berrebi qui voient la montée de l’intelligence artificielle, de la robotique, de l’utilisation des données privées et de la transformation génétique, entre autres développements, culminant dans de nouvelles conditions économiques qui exigent un nouveau sens de gouvernance afin que la société puisse maintenir l’ordre. Alors que les progrès technologiques offrent de nombreuses opportunités et de nombreux espoirs, le désir de poursuivre ces ambitions en matière d’innovation risque-t-il de miner notre société et, en fin de compte, d’être gouvernée par des entreprises technologiques ? Comment ces changements influeront-ils sur les perspectives économiques à une époque d’inégalité croissante et de vieillissement de la population ? Quel rôle les politiciens jouent-ils pour faciliter ces changements ? Le déclin de la main-d’œuvre, l’utilisation de grandes données et l’augmentation des vitesses de communication ne sont que trois exemples que les auteurs abordent dans leur quête pour comprendre où se situent les limites entre le progrès et la perturbation pour l’avenir de la société.

 

Jean-Hervé Lorenzi est professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine et Président du Cercle des économistes.

Mickaël Berrebi est diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) de Paris et titulaire d’une maîtrise de l’Université Paris-Dauphine, France. Il est actuaire et travaille comme conseiller financier.

 

Les Thématiques