" Osons un débat éclairé "

Filtrer par


Catégories

























Doit-on craindre le durcissement des politiques monétaires ?
Echos de la semaine

Doit-on craindre le durcissement des politiques monétaires ?

...niveaux qui n’ont rien d’exceptionnel. Aux Etats-Unis ils sont maintenant à peu près à la hauteur de l’inflation sous-jacente, tandis que dans la zone euro ils sont encore bien en dessous (2,5% contre 6%). Alors que l’inflation atteint un niveau inconnu depuis des décennies les taux...

Lire la suite
Echos de la semaine

Retarder la réaction de la politique monétaire est inefficace

Depuis 1980, les banques centrales essaient de maintenir le taux d'inflation à 2 %, en utilisant des outils de politique monétaire réactifs. Pourquoi la BCE a-t-elle attendu que l'inflation de la zone euro atteigne 4,5 % pour réagir et avec quelles conséquences, questionne Patrick Artus. Dans...

Lire la suite
Echos de la semaine

Bourses : les Banques centrales pensent à vous pour 2023

...de base : 1 en Suisse au maximum, 1 ou 2 aux Etats-Unis, 2 ou 3 en zone euro et au Royaume-Uni. Puis ce seront des hausses de 25 points de base, puis plus rien, puis des baisses. Hors catastrophes bien sûr. Mais la vraie nouveauté n’est pas là. Bien sûr, les grandes banques centrales...

Lire la suite
image illustrant le titre : "La conjoncture financière à la veille de 2023 "
Echos de la semaine

La conjoncture financière à la veille de 2023

...croissance en France, dans la zone euro et aux Etats-Unis, sans exclure un risque de récession. Les conséquences d'une éventuelle récession La mauvaise nouvelle concerne naturellement l’éventualité d’une récession et les conséquences qu’elle fait peser sur les dividendes et la...

Lire la suite
Echos de la semaine

Bourses : moins d’inflation aux Etats-Unis, donc partout de moindres hausses de taux ?

...une inflation à 10%. Vers une bifurcation Etats-Unis - Europe ? Certes, on mettra en avant l’accord signé en Allemagne avec le syndicat IG Metall : une prime de 3 000 euros non imposable, plus 5,2% en juin 2023 et 3,3% en mai 2024. L’idée est de fixer une limite aux demandes...

Lire la suite

Les Thématiques