Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

A bas l’obsession budgétaire en zone euro

Agnès Bénassy-Quéré

Agnès Bénassy-Quéré

Attitude pragmatique. Faire sortir la zone euro de l’obsession budgétaire pour se consacrer à d’autres problèmes, dont la faiblesse des salaires en Allemagne. C’est ni plus ni moins ce que propose Agnès BENASSY-QUERE dans une note coécrite avec Xavier RAGOT, président de l’OFCE, l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques. Les deux économistes plaident pour une option plus franche qui ne vise pas à réduire la coordination économique entre pays membres de l’Eurogroupe à une simple surveillance des budgets. « Il faut redonner du sens à une coordination qui a tendance à se perdre dans un pilotage bureaucratique », plaide Agnès BENASSY-QUERE.

Recadrer les centres d’intérêts. Les deux économistes appellent à s’intéresser de plus près aux écarts de compétitivité et aux flux financiers privés afin d’anticiper les crises. Insistant sur le fait que la conception de l’Europe est très disciplinaire, Agnès BENASSY-QUERE et son collègue préconisent de simplifier les mécanismes existants de surveillance des déséquilibres. La présidente du Conseil d’Analyse Economique plaisante : « Si on ne dispose pas d’une thèse d’économie, c’est assez difficile de suivre les recommandations faites par Bruxelles ». Parmi les solutions ? « Mettre en avant le solde courant avec une norme chiffrée plutôt que le 3% du solde budgétaire », propose Agnès BENASSY-QUERE.

Intégration. Dans un récent entretien accordé à l’AFP, les deux économistes assurent que, à plus long terme, la zone euro n’échappera pas à une réflexion sur une plus forte intégration, avec la mise en place d’un budget commun. Mais ils se montrent pessimistes sur les chances d’y parvenir face à un vote « anti-européen qui n’est pas le même partout », reconnaît Agnès BENASSY-QUERE. Et de citer un exemple « un système d’assurance chômage européen, avec une valeur de solidarité qui plaît bien à la France, serait une union de transferts abominable en Allemagne ». Il reste donc du chemin à parcourir.

Les Thématiques