Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Comment investir face aux incertitudes ?

La France s’est imposée en 2018 comme la première destination européenne pour les investissements dans l’industrie et la R&D. Mais la tendance est tout autre au niveau planétaire, tant sont nombreuses les incertitudes d’ordre économique et géopolitique. Philippe Trainar avance quelques solutions pour relancer l’investissement en cette période de doutes. 

Les prévisions économiques font ressortir une révision à la baisse de l’investissement au niveau de l’économie mondiale. Ce ralentissement est d’autant plus préoccupant qu’il s’inscrit, dans les économies avancées, dans une tendance longue de ralentissement de la croissance en volume du stock de capital fixe. Certes, les facteurs démographiques, baisse de la natalité et vieillissement, expliquent une part non négligeable et inévitable de ce ralentissement. De même, le poids croissant du capital intangible et sa substitution progressive au capital tangible constitue un facteur explicatif important. Pour autant, d’autres facteurs auraient dû jouer en sens inverse, comme la baisse du prix du capital.

Le fait est que cette évolution résulte aussi d’incitations économiques inefficaces, des incertitudes liées à la montée des protectionnismes dans le monde et de la croissante aversion collective au risque. On voudrait penser que ces facteurs sont temporaires. Force est cependant de constater qu’il n’en est rien. Rares sont les politiques disposés à réduire les incitations à la consommation qu’ils ont mises en place, aux dépens de l’investissement. Quant aux rodomontades commerciales de Donald Trump, elles n’ont plus rien de tactique et conduisent inexorablement à la guerre commerciale. Quant à l’aversion au risque croissante, elle résulte de la volonté politique de ne plus appeler les contribuables à mettre la main à la poche pour absorber le coût des crises financières.

Le vrai problème ne vient pas des conséquences immédiates du ralentissement de l’investissement productif mais de ses conséquences induites, notamment sur le rythme de croissance de la productivité. De fait, le ralentissement de l’investissement productif pèse sur la genèse des innovations et réduit leur vitesse de diffusion. Voilà que se profile à nouveau le spectre de la stagnation séculaire et du malthusianisme, au moment même où l’absorption de la transition climatique supposerait un accroissement de notre capacité d’investissement et d’innovation. C’est pourquoi il est si important de retrouver les ressorts de l’investissement.

Relance de l’investissement par la dépense publique ?

De nombreux experts plaident ainsi pour une relance de l’investissement par la dépense publique, quitte à accepter un déficit et une dette publics accrus, mais qui ne porteraient guère à conséquence dans un univers de bas taux d’intérêt… Si ce n’est que nous ne savons pas pourquoi les taux d’intérêt demeurent si bas aujourd’hui, et si la situation ne pourrait pas s’inverser brutalement demain, entraînant la chute des économies fortement endettées et incapables de réduire leurs dépenses publiques. Rassurer les marchés alors ? Mais comment ? Leur inquiétude n’est pas déraisonnable si l’on tient compte de la situation politique mondiale actuelle et du niveau record de l’endettement global.

Il reste que nous pourrions, à tout le moins, améliorer les incitations à investir en favorisant la concurrence et en réduisant la fiscalité du capital. Le redressement de l’investissement qui en résulterait produirait de la confiance, laquelle contribuerait à réduire les tensions sur le partage mondial des richesses, les incertitudes commerciales internationales et le besoin de sécurité financière. C’est pour réfléchir à un cercle vertueux de ce type, ou différent, que le Cercle des économistes invite économistes et décideurs à se réunir à Aix-en-Provence en juillet prochain.


Cette tribune est publiée dans le cadre des 19e Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence. Philippe Trainar interviendra dans la session, «Comment investir face aux incertitudes ?», samedi 6 juillet 2019.

Les Rencontres Économiques d’Aix-en-Provence, les 5, 6 et 7 juillet 2019 « Renouer avec la confiance !»
Trois jours de débats ouverts et gratuits, organisés par le Cercle des économistes.
De portée internationale cet évènement réunit chefs d’entreprise, universitaires, étudiants et représentants de la société civile venus du monde entier autour d’un thème au cœur de l’actualité économique.
Retrouvez le programme complet et inscrivez-vous sur
lesrencontreseconomiques.fr

Les Thématiques