fbpx

Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

D’autres réformes gagnantes pour l’Europe

Drapeaux européens devant le BerlaymontFluctuations. Depuis plusieurs semaines, l’euro connaît des hauts et des bas. Plus de hauts que de bas, mais la monnaie unique hésite. A l’approche des élections européennes, notre devise reprend bien malgré elle son costume de bouc émissaire d’une situation de crise qui ne cesse de laisser des traces dans l’opinion. « Face à la crise, la gestion de la zone euro a révélé de graves insuffisances », reconnaît Laurence BOONE. « Seules des réformes, certes coûteuses, serviraient la croissance de la zone  », ajoutait récemment l’économiste dans une tribune publiée dans le magazine Challenges.

Euro bouc émissaire. Que proposer pour anéantir les fantasmes d’un abandon de la monnaie unique ? « Sortir de la crise avec, à la clef, plus de croissance. Il est urgent de mettre un terme aux errements de la gouvernance autour de trois axes : une union politique, un gouvernement et un budget de l’euro », estime Laurence BOONE. La jeune membre du Cercle des économistes n’hésite pas à aller chercher des exemples aux Etats-Unis. « En Europe, les Etats surendettés qui ont mal géré leurs finances devraient être sanctionnés en faisant faillite, à l’instar de la Californie », dit-elle, précisant que le budget de la zone euro interviendrait alors pour contrer le chômage et la pauvreté. La méthode fut employée dans le cas de la Grèce.

Affectations précises. Comment alimenter le budget en question ? Selon Laurence BOONE, « une part de l’impôt sur les sociétés pourrait lui être affectée mais à condition d’avoir, préalablement, harmonisé la taxation des entreprises » dans l’ensemble de la zone euro. Parallèlement, côté dépenses, « ce budget pourrait alimenter une assurance-chômage de la zone, via un contrat de travail européen plus flexible mais qui offrirait un supplément d’indemnités à tout signataire ». Des réformes peut-être iconoclastes, du moins originales, « gagnantes pour la croissance et l’emploi  » selon Laurence BOONE, contrairement à une sortie ou un abandon pur et simple de l’euro.

Les Thématiques