Des universitaires avec une conviction : l’importance d’un débat ouvert et accessible

Une réforme fiscale pour la première partie du XXIème siècle

 




 

Une réforme fiscale pour la première partie du XXIème siècle

Voilà un programme ambitieux. Sera-t-il traité pendant le quinquennat qui vient de s’ouvrir, à défaut d’avoir occupé une place légitime lors des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives ? Cinq ans ne suffiront pas, sauf à ancrer l’action.

Une fois engagée, quel visage et quelle ampleur devra prendre cette réforme ? Elle devra être ambitieuse, affirme et démontre Alain Trannoy. Mais une grande réforme fiscale présente toujours des risques. Risque politique, avant tout, face à la complexité du sujet, difficile à appréhender pour le grand public.

In fine, l’immobilier est au cœur de cette réforme car il regroupe les questions liées au logement, à l’investissement, à l’héritage et aux inégalités. Comment avancer pas à pas sur le chemin d’une réforme pragmatique et efficace ? Alain Trannoy dresse ici, sans parti-pris, une liste d’objectifs à atteindre et les solutions possibles.

 

 


 

Réagissez aux propositions

 

 

 

 

 

 

 

Les Thématiques